Une journée en enfer

Une journée en enfer

Je suis sûre que ça vous est déjà arrivé aussi, c’est obligé!
Vous savez, ce genre de journée qui commence mal et qui continue… une journée de m*** quoi!!!

Eh bien, nous sommes jeudi 16 févier 2017, il est 20h11 et je proclame cette journée comme une journée de m***

Tout commence par un petit bruit dans la chambre des enfants. Hop, je regarde mon téléphone, 5h30 du mat’
Intérieurement je me dis non, pas encore!!! Je me lève, et là, je tombe sur petit monsieur en train de se promener encore dans sa gigoteuse. Il allait ouvrir la porte de la chambre de son frère, qui dormait, lui!!!

Ni une ni deux, « tu retournes dormir, il est beaucoup trop tôt, tu t’es trompé je crois » Il a été plutôt conciliant, pas de cris, pas de larmes mais beaucoup de négociation. Au bout du compte, il est retourné dans son lit.

« Ouf, j’espère que c’est bon » ai-je pensé en allant me coucher.

20 minutes plus tard, j’entends mon bébédou, plutôt pas mal 6h00, pour son bib’ du matin, merci!!!

Je prends le biberon, et je me dirige vers la chambre du petit, quand je me rends compte que petit monsieur n’a pas redormi du tout. Non, à la place il a déversé la totalité de sa boite de mouchoirs dans toute sa chambre!!!Bref, son père se réveille, il s’en occupe et moi je m’occupe du bébé d’amour.

Bon jusque là, rien de grave. Je dirais presque, que malheureusement, c’est habituel d’être réveillé à 5h30 par le plus grand.

Dans un autre temps, depuis lundi, il y a des travaux dans notre rue, juste au pied de notre maison et de la fenêtre de la chambre de notre bébéchou!!! Et comme un fait exprès, je vous jure que c’est vrai, c’est toujours au moment de sa sieste que les ouvriers décident de travailler pile à cet endroit.

Aujourd’hui, après une matinée gratinée. Oui! on a eu la bonne idée d’aller faire des courses, pour justement ne pas entendre ses foutus tracteurs et autre meuleuse. Nous, on est adeptes de la scanette parce que c’est quand même bien pratique de ne pas trimbaler trois fois ses produits dans l’heure. Et à la caisse, normalement, ça va tellement plus vite aussi! Sauf que là, et ben non!!! ;-/
Une nouvelle hôtesse de caisse, et là c’est le drame!!!

Toujours en restant très honnête, nous sommes rester 25 minutes à la caisse. 25 minutes pour pouvoir payer !!! Avec deux enfants dont un de 9 mois qui a une seule envie, marcher, marcher, marcher partout!!! Su-per!!!

Bref, pas grave, ça arrive, n’est ce pas.

Là, j’avoue qu’avec mon chéri, on s’est regardé et on s’est dit que quoi que l’on fasse aujourd’hui, il ne fallait que cela soit important! ça sentait le roussi cette journée. Une journée pas de chance. Où ce serait facile de s’énerver.

Nous rentrons enfin à la maison, il devait être 12h30, on se dépêche de nourrir nos oisillons pour les mettre au lit… Ben oui!, petit monsieur est réveillé depuis l’aurore, du coup il s’est un peu endormi dans la voiture en revenant des courses…

Et, est-ce que ça lui a suffit de dormir 10 minutes? il n’a pas fermé l’œil de sa sieste. Il est sorti de son lit et se baladait à l’étage. Je l’ai remis au lit, et suis resté derrière la porte, alors il a fait sitting aussi derrière la porte.  Je m’en suis aperçue en l’ouvrant ;-))
Donc, j’ai laissé tomber. Au bout d’une heure, je lui ai dit de descendre. Les travaux ont repris et, pour bien faire, ont réveillé le bébé chou…

Excédés, on a décidé d’emmener les enfants au grand air. On a pris leur vélos, déterminés à aller faire une ballade à l’étang du coin. Histoire de voir des poissons et des canards. Arrivés là-bas, toujours vrai bien sur, sinon c’est moins drôle, la porte de l’étang était fermée… »Poissons? poissons? » demande petit monsieur. « heu! ben non, pas de poissons!!! »

Pour ne pas nous laisser malmener par cette journée de M****, on s’est dirigé à Jardiland, l’entrée y est gratuite bien sur et on y voit des poissons, des lapins et des oiseaux.

En rentrant du magasin, on croise le camion des ouvriers de malheur qui nous pourrissent nos « vacances ». Ouf!, libérés du vacarme, je me dit que bébélove va enfin pouvoir faire une dernière sieste paisible avant son repas. Niet, Niet, Niet, suivant les pas de son frère, j’ai tenté 3 fois de le mettre au lit. Il n’a pas dormi une seule seconde… réveillé depuis 14h00 à cause de la meuleuse, bébédou préférait crapahuter dans la maison plutôt que de dormir tranquille pff

Entre-temps, mon chéri épuisé, va faire une petite sieste pour se remettre. Je me retrouve donc avec mes deux loulous fatigués pour moi toute seule. ;-))
Je vous passe les détails mais j’étais contente qu’il soit l’heure de leur donner leur repas!

M’enfin, le coucher s’est bien passé, épuisés, ils se sont endormis dans nos bras. Hop, comme on appuie sur l’interrupteur d’une lampe. Ploup! plus personne. DODO, A demain les amours. Mais pas trop tôt pleeeaaaaase!

Enfin, on décide avec chéri, de se mettre devant la télé pour manger tranquillement et là on s’engueule!!! Moi, quand c’est comme ça, je suis directe et concise dans mes propos. En grandissant, j’ai appris que plus on parle fâchée, plus on peut amèrement regretter ce que l’on a dit. Alors maintenant, je me casse. A la place de m’énerver, j’ai été prendre un bain. Franchement, cela faisait des semaines que je n’avais pas pris le temps de le faire.
Et ben ça fait du bien, écoutes 😉
Chéri est passé par là pour s’excuser avant d’aller se coucher, parfait. Je n’ai pas dit un mot mais c’est la seule parole que j’attendais.

Et puis de toutes façons, une Vraie journée de m***, ça doit forcément finir mal non?? Sinon, c’est gâchée, vous croyez pas?

Mais j’ai une technique pour relativiser et rester optimiste. Elle est toute simple. je suis devenue une pro depuis 10 ans que je m’en sers. Çà ne coûte rien, ça prend très peu de temps et ça remonte le moral à chaque fois.

Trouver 5 moments ou choses biens qui se sont passés dans votre journée.
Alors quand, en plus, ça s’est avéré être une journée de m** comme celle-ci, en fait, le jeu devient jouissif, non?

1- Mon bébé a vu des animaux pour de vrai.;-)
2- Mon plus grand a bien voulu manger son repas ce soir.
3- Mon bébé a dit « doudou » aujourd’hui, il en a ri aux éclats d’avoir répété le mot que papa disait ;-}
4- J’ai pris un bain délicieusement chaud et parfumé.
5- J’ai passé la journée avec les personnes qui comptent le plus au monde pour moi.

Voilà, en fait cette journée en enfer comme je la titre, c’est une journée dont j’espère me souvenir encore dans quelques années. Avec chéri, on en rigolera je pense. Si ça se trouve, on en rira dés demain!

Aller bisous, à bientôt.

Bon courage

journee-de-merde

Papa part en vacances

Papa part en vacances

Quand mon chéri a prévu de partir en vacances, on s’est posé la question de savoir comment petit monsieur allait vivre la séparation.

Son Papa, c’est toute sa vie.

Dés que son père n’est pas là, c’est:

« il est où, papa? », « papa, il est pas là! », « maman? » « oui? » « Papa? » etc….

Quand papa est là, c’est :

« papa? » « oui? » « un câlin », « papa? » « oui? » « la main! » il l’emmène dans la salle de jeu, il ne peut pas faire un pas sans que son fils ne soit au courant de ce qu’il va faire! 🙂

Bref, c’est son soleil!

Jalouse!!! moi??? non, bien sur que non 😉

 

Quand il m’a dit qu’il partait une bonne semaine au ski, je me suis dit qu’il fallait que je prépare quelque chose pour que le temps passe plus vite pour petit monsieur. Alors j’ai préparé une boîte, dans l’idée d’un calendrier de l’avant pour Noël, c’est à dire autant de boîtes que de jours d’absence de son papa. Dans chaque boîte, un indice qui permet de savoir quelle activité on va découvrir!

 

img_20170120_150452

voilà! ça ressemble à ça, ce sont des boîtes de mouchoirs collées ensemble, et dessus une petite feuille décorée par mes soins!!

 

et voici les « cadeaux » que petit monsieur a donc créé pour papa.

img_20170209_090552 img_20170209_090527 img_20170209_090437 img_20170209_090409

Une couronne, des avions, un dinosaures et un tableau de fleurs en coton!

Papa était ravi de tout ces beaux cadeaux 😉

J’avais prévu 8 activités, nous n’avons pas eu le temps de toutes les faire.

Mais maintenant, il a pris l’habitude. Quand il veut faire une activité, il me montre le « calendrier »…  😉

 

 

 

 

la complicité entre frère

la complicité entre frère

Fille unique, je n’ai pas connu le fait de devoir « partager » mes parents, mes jouets ou ma place.
C’est un regret pour moi. Heureusement, durant mon enfance, j’ai partagé pleins de moments de ce genre avec mon amie de toujours qui, elle aussi est enfant unique.

Mais… c’est pas pareil. Je ressens toujours ce « je ne sais quoi » de différent.

Aujourd’hui, j’ai la chance de voir cette complicité se construire quand je regarde mes deux enfants s’apprivoiser.
J’adoooore!!!

Le plus petit, haut de ses 7 mois, souris et communique avec son frère, 27 mois, tellement naturellement.

Dans ses yeux, on voit qu’il est son soleil.

Nous, parents, n’existons plus quand son frère approche. Il l’adore, il regarde avec envie toutes ses actions.

Ce qui est agréable, c’est que notre pirate est un grand frère attentif et aimant. Bon, attention, ses doudous sont seulement à lui. Alors, quand il arrive que bébé ait réussi à en attraper un et commence à le téter, petit pirate arrive et lui prends plus ou moins délicatement en haussant le ton d’un

« non » Y’a des limites!!

Mais, par exemple, ce matin, Petit pirate jouait avec sa voiture télécommandée qui fait des roulades!!

Vroum Roulade!!

Et bébé adore cette voiture. Trop petit pour s’en servir, il est triste quand il y touche car il ne se passe rien, elle ne roule pas… Alors, petit pirate fait bien en sorte de jouer devant lui afin que bébé puisse profiter du spectacle. Quel beau partage. les deux rient ensemble. Petit pirate lui explique, lui raconte , dans son langage d’enfant de 27 mois, et se dépêche d’aller la remettre devant son frère avant de la faire rouler à nouveau.

Ou quand bébé pleure parce qu’il n’aime pas du tout être posé dans sa chaise haute pour manger, il arrive que petit pirate vienne faire rire son frère. Il fait le singe comme il aime le faire en ce moment. Il crie, il danse, fait le fou et bébé éclate de rire de bonheur. c’est un délice à regarder.

Une tendre complicité qui grandit. Cela a commencé très tôt. Peut-être même avant que leur père et moi n’en prenions conscience. C’est un langage sans mot, des regards, des cris, des rires.

A nous de faire en sorte que cet amour fraternel perdure.

Je ne tape plus, je CRIIIIIIIIE

Je ne tape plus, je CRIIIIIIIIE

Et oui, mon petit garçon a 2 ans révolus maintenant et il n’échappe pas à la règle:

 

il  fait sa crise des 2 ans…

Read more

État

La nuit, on dort!

 

Oui, ça a l’air évident comme ça, mais pas tant que ça, pour un bébé.

Quand il naît, il découvre la faim. Première étape, assouvir cette faim toutes les deux heures, deux heures et demi, trois heures par la suite.

Autant dire que pour la grande majorité des parents, les nuits complètes sont de lointains souvenirs dont on se rappelle avec nostalgie… A côté de ça, quel bonheur de voir son petit lové contre soi en train de se nourrir tranquillement.

Oui, car rares ils sont, mais ils existent ces bébés qui dorment dès la rentrée de la maternité toute la nuit, si, si!!!

Mais pas chez moi. Non, non!!

Read more

La chasse au trésor

La chasse au trésor

A l’occasion des deux ans de mon premier enfant (déjà deux ans!!!???)
nous avons décidé de lui faire une petite fête avec un thème.

La chasse au trésor

Read more

NON!!!

NON!!!

En voilà un nouveau mot!!!!

Affirmatif:Non, non, non!!!
définitif: NON!!!
long et colérique: Noooon!
chanté: non, non, non, Non, NOn, nON

Depuis quelques jours, je redécouvre ce petit mot que mon garçon adoooore un peu trop. Et oui, bientôt deux ans, on y échappe à ce passage 😉

Il s’affirme. Parfois tellement qu’il refuse tout et son contraire, de sorte qu’il reste bloqué dans tout ce négatif 🙂

tu veux du fromage? non!. Très bien, tu veux un yaourt ? noooon! très bien, alors tu as fini de manger, tu as le droit de sortir de table, non!!! Ah, tu veux rester avec nous? Non, non, non!! Mais, qu’est ce que tu veux alors? ma parole, tu ne sais pas dire autre chose que non, ce soir? Non! son regard dans le mien.

Finalement, il est descendu de sa chaise et il est parti jouer. Il est revenu deux minutes plus tard nous demander une compote 😉

Là, ça va, c’était un épisode amusant pour nous. Pour lui, c’est compliqué dans sa petite tête. En plus, il a cette phase alors qu’il vient d’être grand frère!! Ca ne doit pas l’aider. Il faut qu’il apprenne à gérer son autonomie, et en même temps il est tiraillé par cette envie que l’on s’occupe de lui quand notre attention se porte sur le petit nouveau.

Parfois le besoin de s’affirmer est si fort qu’il nous fait un véritable drame pour la moindre petite chose. Si par malheur, il a décidé de mettre ses chaussures tout seul et que j’ose lui dire qu’il s’est trompé de pied, ah! c’est la fin des haricots! l’alarme est déclenchée, les larmes ne vont pas tarder. Et moi d’ajouter:

chuuuuuuttt! ton frère dort, il est petit, il doit se reposer, parle mois fort, ne crie pas

ce qui paradoxalement l’entraîne à crier encore plus fort si cela est encore possible!! GGGrrr, là, ce n’est drôle pour personne. Lui est frustré et moi excédée par son comportement.Comportement que je trouve stupide sur le coup car,

zut, on ne pleure pas pour une chaussure, encore moins quand je veux t’aider!!!

et là, dans ses yeux, je peux lire:

mais je voulais le faire tout seul, je suis grand moi!!

c’est pas faux, il est grand lui! déjà bientôt 2 ans. Deux doigts en V pour bien montrer le chemin déjà parcouru: la marche, la course, la danse, le langage (un peu), les bruits d’animaux (beaucoup), l’ingéniosité dans les bêtises, le bruit des bisous (sauf quand ils sont esquimaux), les mains dans la pâte à modeler et dans la peinture, la main à la pâte pour faire la cuisine (déjà très bon petit commis)… et j’en passe

 

pfff, qu’est ce qu’on est grand quand on est tout petit!

bizzzzz